Boutique Biologiquement.comGinkgo biloba et mémoire: boostez votre mémoire avec cette plante aux multiples vertus

  Posté par ginkgo       Laisser un commentaire
[Total : 5    Moyenne : 4/5]

Les bienfaits des feuilles du ginkgo biloba bo sur la mémoire et Alzheimer

Ginkgo biloba et mémoire sont étroitement liés. Le premier améliore le second !

C’est tout le contraire du cannabis qui altère les performances mnésiques…

Existant déjà des millions d’années avant les dinosaures, cette plante appartient à l’une des plus anciennes familles d’arbre connue sur la planète.
Découvrez pourquoi ginkgo biloba et mémoire vont de pair et comment en profiter ?

Le ginkgo est riche en antioxydants naturels puissants
Les feuilles du ginkgo sont riche en antioxydants naturels puissants

Les effets du ginkgo biloba sur la mémoire

Les effets bénéfiques des feuilles du ginkgo biloba sur la mémoire ont fait l’objet de nombreuses études.

Les spécialistes ont découvert que les feuilles de cette plante booste les capacités mnésiques en agissant sur la circulation sanguine cérébrale.

Son essence augmente le flux du sang au niveau du cerveau, dont les performances sont augmentées : les risques de troubles cognitifs sont minimisés.

Ginkgo biloba et Alzheimer

Les vertus des feuilles du ginkgo biloba profitent particulièrement aux personnes âgées de 50 à 59 ans, dont la mémoire s’altère naturellement, sous le poids des années qui passent.

Cette plante agit avantageusement sur la capacité de mémorisation à court terme et est désormais utilisée pour prévenir les risques d’Alzheimer.

Consommer des feuilles de ginkgo permet aussi de réduire les symptômes de la démence sénile et autres maladies liées à la vieillesse.

Comment utiliser la Ginkgo biloba pour booster la mémoire ?

Mémoire et ginkgo biloba font donc bon ménage. Comment en profiter ?

Les extraits de feuilles de Ginkgo biloba sont proposés librement sur le marché, mais ceux normalisés Li 1370 ou EGb 761 sont les plus recommandés.

La posologie dépend de la gravité des troubles à soigner. La prise est comprise entre 120 à 240 mg, à raison de 2 à 3 fois par jour.

Le traitement peut débuter avec 60 mg par jour. La dose est à augmenter petit à petit pour atténuer les éventuels maux de tête.

A noter que la prise se fait avant les repas.

La durée d’une cure est en principe de 3 à 6 mois, à renouveler si besoin.

Pour bénéficier de la symbiose ginkgo biloba et mémoire, consultez votre médecin qui vous prescrira la dose et la durée idéales pour le traitement.

Boutique Biologiquement.comGinkgo Biloba: l’arbre « fossile »

  Posté par ginkgo       Laisser un commentaire
[Total : 3    Moyenne : 4.7/5]

LE GINKGO BILOBA: Anti-oxydant miracle pour les pertes de mémoire et la stimulation cérébrale

Le Gingko biloba est un arbre bien curieux : ce descendant d’une espèce d’arbres vieille de plus de 200 millions d’années a des caractéristiques et une vitalité étonnantes, à tel point qu’il est l’une des rares espèces à avoir survécu à la catastrophe nucléaire d’Hiroshima ! Contemporaine des dinosaures, cette espèce survit à tous les changements climatiques, aux catastrophes naturelles, aux radiations… pourquoi ne pas puiser aux bienfaits de cet arbre que certains en Orient considère comme un arbre sacré ?

Le Ginkgo Biloba en automne.
Le Ginkgo Biloba en automne.

Le ginkgo biloba: son rôle pour le bon fonctionnement du cerveau

Le ginkgo est le remède naturel clé pour la circulation sanguine : il prévient la formation de caillots sanguins, et a des effets bénéfiques notoires sur la bonne santé cérébrale. Mémoire, facultés d’apprentissage, concentration, le ginkgo est aussi bien utile aux étudiants en périodes de révision qu’aux personnes soucieuses de préserver leurs capacités cérébrales, et même aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Diminuant l’agrégation plaquettaire, le Ginkgo est également bénéfique contre les maladies cardiovasculaires.

De plus, cette source d’antioxydants naturels puissants hors pair permet de préserver la vitalité naturelle de l’organisme tout entier. Enfin, notons que son excellente résistance aux radiations lors d’Hiroshima en fait un remède complémentaire de choix pour les personnes atteintes de cancer et subissant une chimio ou une radiothérapie, pour en atténuer les effets secondaires.