Lutter contre les troubles de la circulation cérébrale, de la mémoire, et de la concentration grâce au ginkgo biloba

Pour améliorer les fonctions cognitives, on se tournera vers le ginkgo et le bacopa. Ces plantes favorisent la concentration et luttent contre les troubles de la mémoire. Pour plus d’efficacité, on les associe à une source d’oméga-3 et à de la lécithine de soja.

Achetez sur Biologiquement.com du Ginkgo Biloba biologique

Achetez sur Biologiquement.com du Ginkgo Biloba biologique

Le bacopa et les feuilles de ginkgo biloba sont réputés comme les deux grands alliés des fonctions cognitives. Leurs propriétés se complètent: le bacopa améliorerait la transmission de l’information, tandis que les actifs présents dans le ginkgo (flavonoïdes et terpénoïdes) permettraient de dilater les vaisseaux sanguins pour apporter davantage d’oxygène au cerveau.
Les vertus du bacopa sont connues dans la pharmacopée traditionnelle de l’Inde depuis 5000 ans. Cette petite plante vivace à fleurs blanches, que l’on trouve dans les marais ou dans les régions tropicales, est étudiée depuis 2003 dans le cadre des recherches sur la maladie d’Alzheimer. Très utile pour améliorer la mémoire à court terme et la concentration, cette plante peut être utile en période d’examens. Quant au ginkgo, il a été montré lors d’une étude clinique menée en 1999 qu’il pouvait apporter un soulagement aux personnes souffrant d’acouphènes. Plus généralement, cette plante permet d’améliorer les perceptions auditives mais aussi la vision nocturne, notamment lorsqu’elle est accompagnée de baie de myrtille, d’œillet d’Inde et de baie de goji.
Pour une meilleure efficacité dans l’amélioration de la concentration intellectuelle et dans la lutte contre les troubles de la mémoire, on peut recommander d’associer le bacopa et le ginkgo à des sources d’oméga-3 comme l’huile de krill, l’huile de saumon ou l’huile de lin, ainsi qu’à de la lécithine de soja qui, grâce à sa teneur en phospholipides, intervient dans la construction des cellules nerveuses.


Originaire d’Asie, le ginkgo est un des arbres les plus vieux du monde.
Anti-Alzheimer, bon pour la mémoire, la sexualité, contre l’infarctus, l’AVC, les acouphènes…
C’est le remède anti-vieillissement par excellence! Tour de ses vertus et mode d’emploi.

Le ginkgo peut freiner Alzheimer

Plusieurs analyses ont démontré que le ginkgo pouvait ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer et diminuer ses symptômes. Des résultats encourageants qui ont malheureusement été contredits. En 2008, une étude américaine menée sur environ
3 000 personnes ne démontre pas d’intérêt de la plante dans la prévention de la démence
associée au vieillissement (1). En 2010, des chercheurs confirment les bienfaits de la plante sur les fonctions cognitives mais pas sur les symptômes d’Alzheimer.

>En pratique: le ginkgo peut être pris sous forme séchée en gélules disponibles en pharmacie.
>Il existe aussi des médicaments à base de ginkgo pouvant être prescrits par les médecins.
>Demandez conseil.

A noter: l’OMS reconnaît les vertus du ginkgo dans le traitement des démences.

Le ginkgo améliore les performances sexuelles

Parce qu’il améliore la circulation sanguine et l’oxygénation des tissus, le ginkgo améliore l’érection... donc la satisfaction sexuelle! Une étude réalisée en Allemagne auprès de 60 hommes prenant
quotidiennement 60 mg de ginkgo a démontré une amélioration de leur trouble érectile au bout de deux mois de traitement .
D’autres recherches publiées en 1998 ont également démontré l’intérêt de la plante contre la dysfonction sexuelle associée à la prise d’antidépresseurs . Même si des résultats ont contredit ces espoirs dans les années 2000 , rien n’empêche de tester ce remède!

>En pratique: la prise de ginkgo se fait, dans ce cas, sous forme de gélules disponibles en pharmacie.
>Demandez conseil à un médecin ou à un pharmacien.

Le ginkgo anti-infarctus et AVC!

Le ginkgo est bon pour les artères!
Un, il contient des substances (appelées ‘ginkgolides’)
capables d’augmenter leur diamètre, ce qui facilite la circulation sanguine.
Deux, il réduit la formation de plaques d’athérosclérose, des micro dépots de graisses pouvant obstruer les artères.
Résultat: il limite le risque de caillots, donc d’accidents cardio-vasculaires (AVC, infarctus…).

>En pratique: on peut faire des cures de ginkgo, vendues sous forme sèche en gélules dans les pharmacies. Le mieux est de demander conseil à un pharmacien pour établir une posologie adaptée.

Le ginkgo soulage les acouphènes

Souffrir d’acouphènes (bourdonnements dans les oreilles) est très désagréable.
S’il n’y a pas de remèdes miracles, il y a néanmoins des solutions de confort.
C’est le cas du ginkgo. En améliorant la microcirculation dans les vaisseaux, il pourrait les soulager. L’OMS reconnait le bienfait de la plante pour soulager ceux d’origine vasculaire. Côté étude, les résultats sont contradictoires.
Certaines expliquent que le ginkgo n’a pas plus d’effet qu’un placébo dans le traitement de l’acouphène . D’autres soulignent qu’il serait efficace, surtout sur les acouphènes récents (moins d’un an).

>En pratique: rien n’empêche d’essayer ce remède si vous souffrez d’acouphènes. Vous pouvez vous rendre en pharmacie et acheter des gélules de ginkgo.
Dans ce cas, demandez conseil à un pharmacien pour vérifier la posologie.
Ou parlez-en à votre médecin traitant qui pourra vous prescrire des médicaments à base de ginkgo tels que le Tanakan®, le Tramisal® ou le Vitalogink®.

Le ginkgo booste la mémoire

En activant la microcirculation sanguine du cerveau, le ginkgo maintient une bonne activité cérébrale. Une étude clinique menée auprès de 36 sujets volontaires âgés de 30 à 59 ans a démontré que sa prise pouvait notamment améliorer la mémoire à court terme .

>En pratique: prendre 50 à 100 mg d’extrait sec de ginkgo trois fois par jour avant les repas ou une cuillère à café de feuilles séchées de ginkgo pour une tasse d’eau bouillante, laisser infuser 10 minutes, trois tasses par jour.

En cas de doute, demandez conseil à un pharmacien

A noter: selon le Dr Christine Cieur-Tranquard, ‘le ginkgo peut même améliorer l’audition’.

Ginkgo anti jambes lourdes

Lourdeur dans les jambes, douleur, pesanteur, crampe au mollet…
Vous présentez tous les symptômes d’une insuffisance veineuse!
Si cette affection nécessite un suivi médical, vous pouvez la soulager au quotidien via la prise de ginkgo. Les principes actifs de la plante améliorent la circulation sanguine dans les veines et évitent la stagnation veineuse.

>En pratique: 100 g de teinture-mère de feuilles de ginkgo, deux fois par jour dans un verre d’eau.
En cas de doute, demandez conseil à un pharmacien ou à un médecin.

Du ginkgo contre la maladie de Raynaud

Vos doigts deviennent tout blancs, froids et insensibles quand il fait froid? Vous présentez peut être un trouble de la circulation sanguine touchant essentiellement les extrémités, autrement appelé ‘maladie de Raynaud’.
Dans 90% des cas, elle n’est pas grave. Néanmoins désagréable, voire douloureuse, il peut être bon de la soulager. C’est là que le ginkgo peut vous aider!
L’OMS reconnaît la plante pour le traitement de cette affection.
Des recherches ont également mises en évidence ses bienfaits dans la
réduction des symptômes de la maladie .

Le ginkgo contre la claudication intermittente

Le ginkgo est une solution reconnue contre la claudication intermittente
(douleur ou faiblesse musculaire survenant lors de la marche et imposant l’arrêt).
Pourquoi? Parce qu’il est vasodilatateur. Il dilate les artères rétrécies qui caractérisent
l’affection. Des recherches ont démontré que la prise d’extrait de ginkgo
permettait à des malades de marcher un peu plus longtemps avant de ressentir
des douleurs aux jambes. L’OMS reconnaît le ginkgo comme traitement adjuvant des troubles liés à la résistance artérielle périphérique, dont la claudication intermittente fait partie.

>En pratique: des médicaments à base de ginkgo peuvent être prescrits par un médecin.
Parlez-en à votre médecin traitant ou demandez conseil à un pharmacien.

Le ginkgo présente-t-il des contre-indications?

Comme toute plante, le ginkgo doit être pris avec précaution. Il est déconseillé en cas de:
– Grossesse, allaitement, hémophilie et intervention chirurgicale
(sa prise doit être interrompue 48 h avant une intervention) comme il fluidifie le sang.
– Epilepsie. Une étude a démontré que sa prise pouvait favoriser le déclenchement des crises (1).
– Traitement diurétique: risque d’hypertension artérielle.
– Traitement du reflux gastro-oesophagien à base d’omeprazole.
– Traitement de l’hypertension et de l’angine de poitrine (nifédipine).
– Traitement anticoagulant (ex: aspirine): risque d’augmenter les saignements.
– Chez les moins de 18 ans.


L’origine du ginkgo biloba aussi appeler arbre aux milles écus

Le Ginkgo bio est une plante de l’ordre des Ginkgoaceae existant depuis plus de quarante millions d’années avant l’apparition des dinosaures. Des huit espèces qui existaient dans la division des Ginkgophyta, seul le Ginkgo vit encore. Aussi appelé « arbre aux mille écus », il possède de nombreuses propriétés médicinales. Cet article se propose de vous apporter plus d’informations sur cet arbre, ses effets bénéfiques sur la santé et comment l’utiliser.

Le ginkgo biloba cultivé biologiquement produit beaucoup d'antioxydants naturels puissants

Le ginkgo biloba cultivé biologiquement produit beaucoup d’antioxydants naturels puissants

Origines et présentation du Ginkgo bio

Le Ginkgo est reconnu comme étant le plus vieil arbre de l’histoire. Existant depuis près de 300 millions d’années, il fut seulement découvert en 1700 pour la première fois au Japon ; le mot Ginkgo signifierait en chinois « abricot d’argent ». C’est un arbre qui peut vivre plus de 1000 ans aussi bien en milieu agricole qu’en milieu urbain. Il croît rapidement et atteint une taille généralement comprise entre 20 à 35 mètres. Vous reconnaîtrez cette plante par ses feuilles en forme de pattes de canard ou d’éventail. Les couleurs de celles-ci peuvent varier du brun au gris en passant par le jaune. En automne par exemple, les feuilles du Ginkgo deviennent jaunes.

Vertus du Ginkgo bio

Le Ginkgo est une plante utilisée aussi bien dans la médecine traditionnelle que dans la médecine moderne. Cette plante est surtout prisée pour ses substances dont les lactones sesquiterpènes, les terpénoïdes, les flavonoïdes, les bilobalides et les Ginkgolides pour ne citer que celles là. Grâce à ces substances, le Ginkgo bio a un effet antioxydant naturel puissant, une modulation du métabolisme du glucose, une potentialisation des neurotransmetteurs et une augmentation du débit sanguin cérébral. En fait, les flavonoïdes contenus dans les feuilles de cet arbre sont d’excellents antioxydants neuroprotecteurs. C’est surement cette substance qui explique la raison pour laquelle certains utilisent la feuille pour lutter contre la maladie de l’Alzheimer ou la démence ; malheureusement, cette fonction attribuée à la plante n’a pas encore été prouvée. Toutefois, le Ginkgo peut être utilisé pour atténuer certaines maladies liées au vieillissement grâce à ses capacités vasodilatatrices ; il s’agit, entre autres, des jambes lourdes, des hémorroïdes, des varices, des pertes de mémoire ainsi que des maladies cutanées.

Posologie et précautions d’usage

Les extraits de feuilles de Ginkgo cultivées biologiquement sont les plus utilisés pour soigner l’une ou l’autre des maladies évoquées plus haut. Pour être efficace, il est préférable que vous vous procuriez des extraits normalisés (EGb 761 ou Li370), car tous les extraits de feuilles disponibles dans le commerce ne sont pas de qualité certifiée. Une fois en possession de ces extraits de feuilles, vous pourrez prendre 120 mg à 240 mg trois fois par jour ou deux fois, selon le cas. C’est la posologie la plus sûre et la plus utilisée. Il faudra toutefois être patient avant de commencer à voir les effets bénéfiques du Ginkgo bio, car ceux-ci n’apparaissent que 3 ou 6 mois après l’utilisation. Par ailleurs, à cette heure, aucun effet vraiment négatif n’a été reconnu au Ginkgo. Ce serait quand même une bonne idée de prendre l’avis de votre médecin, en cas de doute.


Les principes actifs du ginkgo biloba bio ont des propriétés excellentes pour la mémoire, pour stimuler la circulation sanguine et pour pour le renforcement des facultés mentales. Voilà pourquoi les bénéfices du ginkgo biloba bio sont étudiés pour le traitement naturel des maladies, comme la maladie d’Alzheimer.

Toutefois, dans des doses excessives, le ginkgo biloba peut avoir des effets collatéraux et contre-indications indésirables. Découvrez à quoi sert le ginkgo biloba et les cas dans lesquels il est absolument contre-indiqué.
Le propriétés de ginkgo biloba bio contre le vieillissement cérébral sont connues. Les principes actifs du ginkgo biloba favorisent la circulation et stimulent l’activité mentale, donc il est particulièrement indiqué pour les patients avec des maladies dégénératives du système nerveux central.

Le ginkgo biloba bio peut être utile et stimulant dans les patients atteints par la maladie d’Alzheimer, car ils favorisent l’activité cérébrale, tout en faisant fonctionner le cerveau, stimule la mémoire, la plus atteinte par cette maladie neurologique.

Toutefois, ce n’est pas la seule propriété médicinale du ginkgo biloba. Ses composantes sont aussi liées à d’autres effets surtout antioxydants naturels puissants, mais aussi anti-inflammatoire et stimulants de la circulation, utiles contre d’autres troubles physiques, entre autre l’insuffisance veineuse, le diabète, l’arthrose, l’arthrite et les crampes aux muscles. Il faut rappeler que le ginkgo biloba bio peut interagir avec d’autres médicaments, donc, avant de le prendre, consulter le médecin.

Aussi le ginkgo biloba a des contre-indications et des effets collatéraux nuisibles, donc il est déconseillé dans quelques situations. Notamment pendant la grossesse et l’ allaitement, car il contient des substances qui pourraient interférer avec le normal développement du fœtus et être toxique pour l’enfant qui ingère le lait.


Le Ginkgo biloba est un arbre originaire d’Asie apparu il y a environ 300 millions d’année, ce qui fait de lui un véritable fossile vivant !

Cet arbre très gracieux peut atteindre jusqu’à 50 m de hauteur. Ses feuilles en forme d’éventail prennent une teinte jaune d’or en automne ce qui lui vaut le surnom «d’abricot d’or ». Ses fleurs, en formes de petits chatons allongés, sont d’une couleur jaunâtre. Ses fruits jaunes dégagent une odeur peu agréable. Il peut vivre jusqu’à 1000 ans !

La poudre de feuille de Ginkgo bio est un antioxydant naturel puissant

La poudre de feuille de Ginkgo bio est un antioxydant naturel puissant

Bien qu’utilisé par les chinois depuis 3000 ans comme aliment mais surtout dans la médecine traditionnel orientale , ce n’est que dans les années 50 que des chercheurs allemands décident d’étudier les effets thérapeutiques des feuilles de ginkgo dont ils isolent des substan

ces actives : les ginkgolides et les bilobalides. Depuis, plus de 400 études ont été réalisées pour connaître plus en détails tous les bienfaits du ginkgo Biloba.

Le gingko favorise la circulation sanguine notamment dans le cerveau, c’est un vasodilatateur, ainsi il est efficace dans de nombreux domaines :

lutte contre la maladie d’Alzheimer

traitement de la démence
amélioration des troubles de la mémoire lié à l’âge
problème de circulation sanguine : jambes lourdes, varices, claudication intermittente, hémorroïdes
prévention du mal des montagnes
douleurs prémenstruelles
troubles de l’érection
Il entre de ce fait dans la composition de nombreux médicaments.


Les bienfaits des feuilles du ginkgo biloba bo sur la mémoire et Alzheimer

Ginkgo biloba et mémoire sont étroitement liés. Le premier améliore le second !

C’est tout le contraire du cannabis qui altère les performances mnésiques…

Existant déjà des millions d’années avant les dinosaures, cette plante appartient à l’une des plus anciennes familles d’arbre connue sur la planète.
Découvrez pourquoi ginkgo biloba et mémoire vont de pair et comment en profiter ?

Le ginkgo est riche en antioxydants naturels puissants

Les feuilles du ginkgo sont riche en antioxydants naturels puissants

Les effets du ginkgo biloba sur la mémoire

Les effets bénéfiques des feuilles du ginkgo biloba sur la mémoire ont fait l’objet de nombreuses études.

Les spécialistes ont découvert que les feuilles de cette plante booste les capacités mnésiques en agissant sur la circulation sanguine cérébrale.

Son essence augmente le flux du sang au niveau du cerveau, dont les performances sont augmentées : les risques de troubles cognitifs sont minimisés.

Ginkgo biloba et Alzheimer

Les vertus des feuilles du ginkgo biloba profitent particulièrement aux personnes âgées de 50 à 59 ans, dont la mémoire s’altère naturellement, sous le poids des années qui passent.

Cette plante agit avantageusement sur la capacité de mémorisation à court terme et est désormais utilisée pour prévenir les risques d’Alzheimer.

Consommer des feuilles de ginkgo permet aussi de réduire les symptômes de la démence sénile et autres maladies liées à la vieillesse.

Comment utiliser la Ginkgo biloba pour booster la mémoire ?

Mémoire et ginkgo biloba font donc bon ménage. Comment en profiter ?

Les extraits de feuilles de Ginkgo biloba sont proposés librement sur le marché, mais ceux normalisés Li 1370 ou EGb 761 sont les plus recommandés.

La posologie dépend de la gravité des troubles à soigner. La prise est comprise entre 120 à 240 mg, à raison de 2 à 3 fois par jour.

Le traitement peut débuter avec 60 mg par jour. La dose est à augmenter petit à petit pour atténuer les éventuels maux de tête.

A noter que la prise se fait avant les repas.

La durée d’une cure est en principe de 3 à 6 mois, à renouveler si besoin.

Pour bénéficier de la symbiose ginkgo biloba et mémoire, consultez votre médecin qui vous prescrira la dose et la durée idéales pour le traitement.


Présentation des bienfaits des feuilles en poudre du Ginkgo Biloba bio

Le ginkgo biloba, ou « Arbre aux 40 Ecus », est un arbre étonnant. C’est un véritable « fossile » vivant.

C’est un arbre témoin des premiers temps de la vie sur notre planète.Il est connu sur terre depuis 270 millions d’années.

C’est la plus ancienne espèce d’arbre connue.

Il est apparu bien avant les dinosaures et il a survécu à tous les changements et rudes bouleversements climatiques survenus depuis.

Le ginkgo biloba est originaire de la Chine du Sud-Est d’où il a été transplanté en Corée et au Japon au XIIe siècle.

C’est un botaniste hollandais, Engelbert Kaempfer, qui le rapporta le premier ginkgo biloba en Europe à la fin du XVIIe siècle.

En France, il fut planté pour la 1e fois au Jardin Botanique de Montpellier. De là, une bouture de ce ginkgo biloba fut prélevée en 1795 à destination du Jardin des Plantes de Paris.

Ces 2 arbres sont toujours vivants à ce jour et font l’admiration de tous.

Cela n’a rien d’extraordinaire quand on sait que les ginkgos biloba sont extraordinairement résistants et peuvent vivre plus de 2500 ans !

On trouve la preuve de cette résistance dans le fait que le ginkgo biloba fut le premier arbre à repousser à Hiroshima, au Japon, dans la zone ravagée par l’explosion de la 1e bombe atomique, en 1945.

Pour les japonais aujourd’hui, le ginkgo biloba est ainsi devenu le symbole de la croissance et de la longévité.

Sa feuille est même devenue en 1989 le symbole de la capitale, Tokyo !

Le nom du « ginkgo » vient de l’ancien japonais « gynkyo » tandis que « biloba » signifie « bi-lobé » en latin, du fait des formes caractéristiques de ses jeunes feuilles, séparées en 2 lobes. Plus tard, les feuilles prennent la forme caractéristique d’un éventail.

L’origine du nom « Arbre aux 40 Ecus » s’explique par l’aspect de ses feuilles formant comme un tapis d’or à l’automne, après leur chute. Par ailleurs, il se dit qu’un botaniste français, M. de Pétigny, acheta à la fin du XVIIIe siècles les premiers pieds de ginkgo pour la somme considérable de 200 livres, soit 40 écus d’or !

LES CARACTERISTIQUES VEGETALES DU GINKGO BILOBA

Du fait de son ancienneté sur terre, le ginkgo biloba présente des caractères archaïques et primitifs. Il appartient à l’ordre des « pré-spermaphytes », ce sont des plantes qui ne produisent pas de « vraies » graines. Ainsi les ginkgos femelles produisent de « simples » ovules qui devront vite être fécondés par le pollen des ginkgos mâles.

La germination de ces ovules devra être immédiate, contrairement aux graines qui, dans certaines conditions de conservation, pourront garder leur potentiel vital jusqu’à 5 ans.

Le ginkgo biloba est un bel arbre qui peut atteindre 30 à 40 m de hauteur et dont la durée de vie est supérieure à 2000 ans.

Il atteint sa maturité entre 20 et 30 ans. Les feuilles de 5 à 15 cm de long sont sans nervure centrale, contrairement à la plupart des plantes modernes.

La feuille de Ginkgo bio est ramassée à l'automne, c'est là qu'elle est le plus chargée en antioxydant naturel puissant

La feuille de Ginkgo bio est ramassée à l’automne, c’est là qu’elle est le plus chargée en antioxydant naturel puissant

 

LES BIENFAITS DU GINKGO BILOBA

Les médecines alternatives orientales utilisent les feuilles du ginkgo biloba depuis des millénaires.

En particulier, du fait de ses effets vasodilatateurs, pour traiter les problèmes de circulation capillaires et les insuffisances veineuses.

C’est pourquoi il est utilisé en phytothérapie contre les varices, les hémorroïdes et les problèmes de jambes lourdes.

En particulier, la prise de ginkgo biloba est recommandée en cas de troubles circulatoires liés à l’utilisation de pilules contraceptives.

Riche en flavonoïdes, l’extrait de feuilles de ginkgo biloba, a de puissantes propriétés anti-oxydantes contre les radicaux libres.

C’est pourquoi il est préconisé pour traiter les problèmes de mémoire et de sénilité même si ses effets contre la maladie d’Alzheimer n’ont pas été démontrés.

Mais il constitue une aide naturelle et précieuse pour maintenir vigilance et vitalité de l’esprit et contribue grandement à protéger les yeux et l’acuité visuelle des conséquences du vieillissement.

Enfin, il permettrait aux victimes du syndrome de Raynaud de lutter contre le froid.


Les effets secondaires et les indications du Ginkgo Biloba

Les différents nom du ginkgo biloba

Nom latin Ginkgo biloba
Famille Ginkgoaceae
Constituants > flavonoïdes
> ditérpènes : ginkgolides A, B, C…
Parties utilisées feuilles (voir photo ci-dessus)
Nom allemand Fächerblattbaum , Ginkgo
Nom italien ginkgo, ginko, ginco
Nom anglais Ginkgo
Nom portugais Ginkgo biloba
Nom russe Гинкго билоба

EFFETS / INDICATIONS

Effets du ginkgo :

> Antioxydant naturel puissant, inhibition de l’agrégation plaquettaire, régulateur de la vascularisation du cerveau.

Indications du ginkgo :

En usage interne (comprimés ou solutions buvables)
> Pour lutter contre les pertes de mémoires par exemple chez des sujets âgés (éventuellement contre Alzheimer, lire aussi sous remarques), troubles de la concentration, troubles vasculaires périphériques, bourdonnements dans l’oreille (= acouphène) ou vertiges, anxiété (selon des études de 2007).

Grâce à ses molécules, le ginkgo exerce également un effet anti-oxydant et protecteur. Cette plante aurait par exemple des vertus préventives contre les tumeurs et l’athérosclérose.

EFFETS SECONDAIRES / CONTRE-INDICATION / INTERACTIONS

Effets secondaires du ginkgo : possible effet gastro-intestinal,… veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à un spécialiste.
Contre-indication du ginkgo : aucun connu, à notre avis,… veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à un spécialiste.
Interactions du ginkgo : warfarine et autres anti-coagulants (clopidrogel, aspirine, héparine), … veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à un spécialiste.
OÙ ET QUAND POUSSE CETTE PLANTE ?

> Où pousse le ginkgo ?
On trouve l’arbre de ginkgo dans l’hémisphère nord comme à New York dans des endroits pollués, ainsi qu’en Suisse et en France. Mais la souche et l’origine de l’arbre se trouvent en Asie, surtout en Chine et au Japon.
> Quand récolter les feuilles de ginkgo ?
On récolte les feuilles de ginkgo en automne.

> Les préparations à base de ginkgo sont les médicaments à base de plantes les plus vendus au monde avec un chiffre d’affaires de plus d’1 milliard de dollars. A prendre de préférence sous forme de comprimés ou gélules, à éviter de boire des tisanes de ginkgo (moins efficace).

Une étude française parue en 2012 a montré que les extraits de Ginkgo biloba n’étaient d’aucune utilité contre la maladie d’Alzheimer. L’efficacité scientifique du ginkgo est donc remise en question en tout cas pour son action sur la mémoire et les démences.

> Il est intéressant aussi de remarquer que l’arbre de ginkgo a survécu dans la ville japonaise d’Hiroshima à la bombe atomique portant son nom. De nombreuses études ont été réalisées dès lors prouvant l’énorme faculté de résistance de l’arbre de ginkgo.


A la fois tonique et protecteur vasculaire, le Ginkgo biloba a en outre un effet vasodilatateur et antioxydant puissant, lié à une capacité de diminuer l’agrégation plaquettaire. Ces propriétés expliquent son action bénéfique sur les symptômes de l’insuffisance vasculaire cérébrale.

Les actifs du Ginkgo Biloba permettent de :

– Dilater les artères, les veines et les capillaires (les petits vaisseaux sanguins)

– Augmenter la micro-circulation, réduire la viscoélasticité du sang et le clarifier, et diminuer l’agrégation plaquettaire, prévenant ainsi la formation de caillots

– Améliorer la circulation au niveau cérébral et augmenter ainsi l’apport en oxygène et en nutriments essentiels au niveau du cerveau

– Contrôler l’action délétère des radicaux libres au niveau cérébral et rétinien (action anti-oxydante naturel)

– Améliorer l’irrigation des tissus

– Augmenter la résistance des capillaires (vasculoprotecteur et veinotonique)

– Lutter contre l’inflammation

A la vue des nombreuses propriétés attribuées au ginkgo biloba, on peut se douter que celui-ci a de multiples intérêts en phytothérapie.

Il suffit de voir la longue liste des indications pour s’en convaincre :
– Traiter les troubles de la mémoire et l’altération des fonctions cognitives liée au vieillissement

– Améliorer les facultés d’apprentissage et maintenir les capacités mémorielles existantes

– Traiter les troubles de l’attention et de la concentration;

-Traiter la démence sénile ;

– Ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer (au stade précoce) ;

– Soigner les varices ;

– Soigner les hémorroïdes ;

– Soulager les jambes lourdes et les crampes

– Lutter contre le risque de thrombose

– Lutter contre les rejets en cas de greffes ;

– Prévenir le mal des montagnes et protéger les extrémités du froid et des douleurs causées par le froid ;

– Réduire les symptômes du syndrome prémenstruel ;

– Traiter les douleurs musculaires dues à une insuffisance de la circulation artérielle ;

– Traiter les troubles circulatoires cérébraux et ses conséquences : pertes de mémoire, baisse de l’audition, vertiges, céphalées, acouphènes ;

– Traiter les troubles circulatoires périphériques (tremblements, difficultés à la marche, claudication, maladie de Raynaud) ;

– Traiter la dégénérescence maculaire (le ginkgo protége donc l’acuité visuelle) ;

– Traiter les dysfonctions sexuelles causées par les antidépresseurs ou le stress (amélioration des fonctions érectiles, du désir et de l’orgasme chez l’homme et la femme) ;

– Traiter l’asthme

Comme vous pouvez le voir, les usages du ginkgo biloba en phytothérapie sont très nombreux.

Pour certains maux (réduction des symptômes de la maladie d’Alzheimer, amélioration de la cognition, traitement de la démence sénile …) il est considéré par l’Union Européenne comme aussi efficace que de nombreux médicaments.

Ginkgo biloba : partie utilisée

Dans le Ginkgo biloba, c’est la feuille qui recèle le plus grand nombre de principes actifs et qui est, à ce titre, utilisée en phytothérapie.

En phytothérapie, on n’utilise que les feuilles du ginkgo biloba.

A noter que les graines, nommées pa-kwo en Chine, sont consommées dans la cuisine asiatique. On leur attribue des vertus aphrodisiaques et anthelminthiques.

La pharmacopée chinoise les référence dans le traitement des troubles urinaires et les difficultés respiratoires.

Mais ce sont les feuilles qui concentrent le plus de principes actifs. Donc ce sont elles qui sont actuellement utilisées.

L’action du Ginkgo biloba semble résulter d’une synergie entre les différents principes actifs qui le composent.

Voici la liste des principaux constituants de la feuille de ginkgo biloba :

– Flavonoïdes (de puissants anti-oxydants) ;

– Ginkgolides et bilobalides (lactones terpéniques spécifiques du ginkgo qui améliorent la circulation sanguine) ;

– Sucres ;

– Stérols végétaux (des lipides présents dans les plantes).

Les flavonoïdes contenus dans le ginkgo sont au nombre d’une vingtaine dont un qui porte un nom dérivé de celui de la plante : le ginkgétol.

Ginkgo biloba : histoire et origines

Apparu sur Terre peu avant les dinosaures, le Ginkgo biloba est utilisé depuis plus de 5000 ans. Mais ce sont les années 50 qui voient le début des études occidentales sur les possibilités médicinales de ses feuilles.

Le ginkgo biloba est une plante extrêmement vieille, qui est apparu sur terre il y a plus de 300 millions d’années, peu avant les dinosaures. Sa résistance aux stress environnementaux lui a permis de survivre durant ces millions d’années et de traverser les périodes glacières.

Plus récemment, c’est grâce aux moines bouddhistes que le ginkgo a survécu. Il était en effet cultivé dans les temples, autour des pagodes. La plupart des plants actuels de ginkgo sont donc des descendants des plants conservés par les moines chinois.

En chine, les premières traces d’utilisation datent de 2600 avant JC. C’était alors les noyaux du ginkgo qui étaient utilisés en phytothérapie chinoise, pour traiter l’asthme et la bronchite.

Aux alentours du 12ème siècle, le ginkgo arrive au Japon et en Corée.

Puis il parvient en Europe à la fin du 17ème siècle, grâce à un médecin botaniste allemand, Engelbert Kaempfer. Ce dernier identifie le ginkgo lors d’un séjour au Japon et en rapporte quelques graines en Hollande. En 1712, il publie un livre contenant une description de cet arbre sous le nom latin de ‘’ginkgo biloba’’ : ‘’ginkgo’’ découlant du nom japonais ‘’ginkyo’’ et ‘’biloba’’ en référence à la forme caractéristique de ses feuilles, formées de deux lobes.

Il apparaît en France au début du 19ème siècle : tout d’abord au jardin botanique de Montpellier, puis en 1795 au jardin des plantes à Paris. On peut d’ailleurs toujours contempler ces deux premiers ginkgo français.

Depuis les années 50, les recherches se portent davantage sur les feuilles. Les extraits de ginkgo consommés en phytothérapie sont donc maintenant issus des feuilles, qui concentrent bien plus de principes actifs.

A noter que cet arbre a résisté à Hiroshima : les plants de ginkgo présents dans la ville ont refleuris dès 1946, et ce furent les seuls arbres en fleur cette année-là.

Il est maintenant très utilisé et de façon officinale dans de nombreux pays. En Allemagne, plusieurs millions d’ordonnances de ginkgo sont émises chaque année et l’Union Européenne le considère comme un médicament à part entière pour certaines maladies.

C'est en automne que la feuille de Ginkgo bio est le plus chargée en antioxydant naturel puissant

C’est en automne que la feuille de Ginkgo bio est le plus chargée en antioxydant naturel puissant

Ginkgo biloba : description

Seul survivant aux divers changements climatiques et géologiques, le Ginkgo biloba est donc le dernier représentant de la plus vieille espèce d’arbre au monde. Il s’agit en outre d’un arbre à la longévité exemplaire.

Le Ginkgo biloba, encore appelé Arbre aux 40 écus ou Arbre aux mille écus, est un arbre appartenant à la famille des ginkgoacées.

Il s’agit de la seule espèce de cette famille qui soit encore vivante. On en connaît 7 autres qui ont toutes disparues.

C’est l’arbre le plus ancien de la terre puisqu’il est apparu il y a plus de 300 millions d’années. Il a donc survécu aux dinosaures, et à tous les changements climatiques qui ont eu lieu sur terre. C’est pour cette raison qu’on le nomme aussi « fossile vivant ».

Le ginkgo est originaire d’extrême orient, et est maintenant cultivé en Corée, en Chine, dans le sud de la France et aux Etats-Unis, notamment comme arbre ornemental.

Le ginkgo biloba est un arbre dioïque (il y a des arbres mâles et des femelles) de 20 à 40 m de hauteur. L’écorce est d’abord lisse, puis se craquèle au fil du temps. Les feuilles, qui sont caduques (elles se renouvellent chaque année), mesurent de 5 à 15 cm de long et sont formées de deux lobes (d’où le qualificatif de biloba) disposés en éventail. Elles sont vertes mais deviennent jaune doré à l’automne, ce qui les fait ressembler à des pièces (d’où le nom d’Arbre aux mille écus).

Les fleurs mâles sont petites et groupées en inflorescences, appelées chatons.

Seul l’arbre femelle produit ce que l’on assimile à des fruits, mais qui sont en réalité des ovules. On parle alors de ‘‘pseudo-fruits.

Ces ovules, qui font 3 à 4 cm de long, sont constitués par un tissu charnu de couleur jaune-marron et à l’odeur forte et désagréable, entourant en partie la graine. Les graines sont assez grandes puisqu’elles peuvent atteindre 1 à 2 cm. Le ginkgo arrive à maturité sexuelle entre 20 et 30 ans d’âge. Pour qu’il puisse donner naissance à une nouvelle pousse, il faut qu’un ovule du plant femelle soit fécondé par le pollen d’un plant mâle.

C’est un arbre extrêmement résistant (aux changements climatiques, aux radiations, à la pollution,…) qui peut vivre en moyenne pendant environ 1000 ans. Les plus âgés ont même plus de 4000 ans !!!

Ginkgo biloba : posologie

Pour une efficacité maximale, le ginkgo biloba doit être utilisé en cure de 3 mois minimum, à renouveler régulièrement dans l’année.

Attention à bien choisir les extraits de Ginkgo Biloba que vous allez utiliser. Lors des études menées sur le ginkgo biloba, les extraits utilisés étaient des extraits standardisés à partir de l’EGb 761 ou du Li 1370.

Ces extraits de ginkgo sont standardisés à 24 % de glucoflavonoïdes et à 6 % de terpéno-lactones. Ce sont généralement des extraits 50:1, ce qui signifie que 1mg d’extrait de ginkgo est équivalent à 50gr de feuilles séchées.

On comprend alors l’intérêt de consommer des extraits plutôt que simplement des feuilles séchées. En effet, dans ce cas, il faudrait alors consommer plusieurs centaines de grammes de ginkgo biloba pour avoir une dose thérapeutique correcte.

La posologie généralement conseillée en phytothérapie est de 120 mg à 240 mg d’extrait de Ginkgo Biloba (50:1) par jour, réparti en trois prises. A prendre de préférence au moment des repas avec un grand verre d’eau.

La supplémentation en ginkgo doit se faire de façon progressive. Commencer par 60 mg d’extrait, puis augmenter la dose progressivement. Ceci afin d’éviter d’éventuels maux de tête dus aux propriétés vasodilatatrices du ginkgo.

Dans le traitement de l’insuffisance circulatoire, on peut également consommer le ginkgo sous forme de teinture extraite des feuilles : à raison de 1 cuillère à café 2 à 3 fois par jour, diluée dans l’eau.

Pour traiter les troubles respiratoires, on peut utiliser une décoction de graines de Ginkgo Biloba, et pour traiter l’asthme, les phytothérapeutes prescrivent un extrait fluide à base de feuilles fraîches.

A noter que les effets positifs du ginkgo mettent parfois plusieurs mois à se manifester. La consommation de ginkgo doit durer au moins 3 à 6 mois.

Ginkgo biloba : mise en garde dangers

Quelques contre-indications, interactions médicamenteuses et possibles effets indésirables étant à signaler, il convient donc de ne pas consommer de Ginkgo biloba sans prise de renseignements préalables.

Il n’y a que peu d’effets indésirables à la consommation du ginkgo pour un usage phytothérapique :

Il peut toutefois provoquer des allergies cutanées et rarement des troubles gastro-intestinaux, des maux de têtes ou des étourdissements.

Le ginkgo fluidifiant le sang, son usage est déconseillé aux hémophiles, aux femmes devant accoucher et avant toute opération chirurgicale.

Pour cette même raison, il est plus prudent d’éviter la consommation de médicaments (anticoagulants) ou plantes (ail, ginseng, …) qui clarifient le sang, car les effets du ginkgo vont s’ajouter à ceux de ces produits.

Ginkgo biloba : association de plantes

Composez vous-même l’association de plantes la plus appropriée à votre cas à base de ginkgo et de …

Suivant vos objectifs et les troubles dont vous souffrez, vous pouvez associer le ginkgo biloba avec :

– Insuffisance circulatoire : ginkgo + mélilot

– Troubles de la concentration, perte de mémoire, baisse de l’audition : ginkgo + petite pervenche

– Concentration intellectuelle : ginkgo + éleuthérocoque

– Perte mémoire : ginkgo + lécithine de soja ou ginkgo + ginseng

– Bourdonnements d’oreille, céphalées, vertiges : ginkgo + olivier

Ginkgo biloba

Très grand arbre à la longévité légendaire, le Ginkgo biloba et plus précisément sa feuille, recèle des composants spécifiques qui lui permettent d’occuper une place prépondérante au sein des traitements des maladies du système cardio-vasculaire.

En phytothérapie, les suppléments de Ginkgo Biloba sont principalement destiné à traiter les troubles circulatoires et leurs conséquences (troubles cognitifs, démence sénile … ) et à améliorer les fonctions sexuelles.

Pour mieux connaître ce produit, je vous propose d’en lire son descriptif complet : ses caractéristiques physiques, sa composition chimique, ses propriétés en phytothérapie, ses diverses indications, sa posologie d’utilisation et pour finir les contre-indications concernant sa prise et les effets secondaires susceptibles d’être occasionnés.


 Des informations supplémentaire sur le complément alimentaire Ginkgo Biloba Bio

Les années 50 voient le début des études occidentales des possibilités médicinales de ses feuilles. Elles ont permis d’identifier plusieurs principes actifs parmi lesquels des flavonoïdes, des flavones, des acides organiques et tout particulièrement des lactones spécifiques du ginkgo biloba, les ginkgolides et le bilobalide. L’action du ginkgo biloba semble résulter d’une synergie entre ces différents composants.

La poudre de feuille de Ginkgo biloba bio, antioxydant naturel puissant

La poudre de feuille de Ginkgo biloba bio, antioxydant naturel puissant

Le ginkgo biloba bio s’est révélé particulièrement efficace pour soulager des problèmes de circulation ; les actifs permettent de dilater les artères, les veines et les capillaires. Ils augmentent la micro circulation et la viscoélasticité du sang, prévenant ainsi la formation de caillots. Des études ont montrée un effet significatif sur la mémoire et les facultés d’apprentissage, en augmentant la circulation au niveau cérébral et, par conséquent, l’apport en oxygène et en nutriments essentiels.

Le ginkgo biloba bio est un complément alimentaire particulièrement recommandé pour traiter les troubles de mémoire et l’altération des fonctions cognitives liée au vieillissement. Grâce à ses effets vasodilatateurs et antioxydants et à sa capacité de diminuer l’agrégation plaquettaire, le ginkgo biloba bio occupe une place prépondérante au sein des traitements des maladies du système cardio-vasculaire.

Comme complément alimentaire le ginkgo biloba bio aura une double activité au niveau du cerveau. Augmentation de la microcirculation cérébrale et protection des radicaux libres.

Qualité : le ginkgo biloba bio que nous utilisons est obtenu selon les règles de production de l’agriculture biologique

Conseils d’utilisation
Comme complément alimentaire pour adultes, 3 à 5 gélules de ginkgo biloba bio par jour, à répartir dans la journée avant les repas avec un verre d’eau.
Précautions d’emploi
Précautions d’emploi : il est conseillé de ne pas dépasser la dose journalière recommandée.
Tenir hors de portée des enfants.
La consommation de compléments alimentaires ne doit pas être un substitut d’un régime alimentaire varié.

Instruction de stockage : A conserver à l’abri de la chaleur et de l’humidité.

Ingrédients
Ingrédient pour (1) gélule : Ginkgo biloba* (feuille) ; enveloppe : gélatine, chlorophylle
* Ingrédients issus de l’Agriculture Biologique certifié EcoCert®

Fabrication et garantie de qualité : Complément alimentaire fabriqué en France dans un laboratoire de Phytothérapie dirigé par un docteur en pharmacie.
Contrôle de qualité des matières premières.


Liens conseillés : la baie de goji bio Himalaya - la poudre baobab bio - la baie d'açaï biologique - la mûre blanche - boutique biologiquement - l'huile de baobab bio - fleur de sel de Guérande - la racine de maca bio - la fleur hibiscus bissap - les fleurs de bach - l'aloe vera - les couples mixtes - la plante de stevia bio - les femmes nappy - le fruit du camu camu - le sel de Guérande - l'arbre du baobab - baies de cranberry bio - la feuille de menthe bio - le fruit de grenade bio - la baie d'aronia bio - la céréale de chia bio - le fruit de l'acerola bio - le fruit de maqui bio - le fruit de guarana bio - l'huile de jojoba bio - le café vert bio - la boisson de maté bio - le silicium organique - utilisation du chanvre bio - le thé de rooibos - l'huile d'argan - konjac bio coupe faim - le thé vert bio antioxydant - les antioxydants naturels - la baie de myrtille - le sirop agave biologique - la feuille de graviola bio anti-cancer - physalis peruviana - la racine de curcuma bio - la racine de ginseng biologique - la racine de gingembre biologique - le citron yuzu bio - le fruit de cupuaçu biologique - la baie d'arbouse bio - la vigne rouge bio pour la ciculation - urucum bio contre le cancer de la peau - le fruit de lucuma bio - les amandes biologiques - la cerise - le fruit de mangoustan bio - le thym antioxydant - levure de riz - le citron vert - les antioxydants naturels puissants - la papaye fermentée - le raisin riche en antioxydant - l'ortie bio riche en silice - la baie de sureau - le desmodium bio pour le foie - la feuille de moringa biologique - le goji de l'Himalaya - les baies de goji Himalaya - l'algue spiruline biologique - les antioxydants naturels puissants - la pulpe de baobab biologique - les protéine biologique - beurre de karité bio - le fruit de l'argousier bio - la poudre de baobab bio - la feuilles de ginkgo biologique - le goji biologique - le champignon reishi biologique - le transhumanisme - les sushis japonais - le fruit du baobab bio - les baies de goji biologique - la pharmacie biologique - le cannabis biologique - la marijuana biologique - les insectes comestibles - les prooxydants - la poudre de baobab biologique - le pain de singe baobab - les aliments antioxydants - le baobab biologique - biologiquement - le bouye jus de baobab - baobab.com - la tomate biologique - les insectes comestibles - le fruit du corossol - le fruit du baobab biologique - la feuille de graviola bio - le bambou bio - l'artémisinine bio anti-cancer - baobab.com - la feuille de corossol - un hamburger végétarien - la dhea naturelle - l'armoise anti-cancer - l'artemisia annua plante anti-cancer